ESD Bandeau

Growth Hacker

Retour au glossaire

Secteur : Management

Type de formation : bachelor

 

Découvrez comment devenir Growth Hacker en 2019 !

Cette fiche aborde l’ensemble des facettes de ce métier qui a pour but de stimuler la croissance d’une entreprise de façon économique et avec des délais réduits.

#GrowthHacker #GH

 

 

Quel est le travail d’un Growth Hacker ?

Le terme “Growth Hacker” s’est démocratisé il y a moins de 10 ans. Mais, en réalité, les techniques de growth hacking existent depuis beaucoup plus longtemps !

Bien plus qu’un métier, il s’agit d’un état d’esprit, d’une stratégie ou même encore d’un ensemble de diverses techniques webmarketing.

 

Le growth-hacking va faire intervenir de nombreuses compétences phares du webmarketing.

Faisons une courte définition du métier de Growth Hacker : il a pour vocation d’augmenter le nombre d’utilisateurs d’un produit / service en utilisant le moins de ressources financières possibles.

Plus précisément, si on scinde le mot Growth Hacker en deux, on obtient tout d’abord le mot “croissance”. Cette croissance peut être soit financière, soit relative à la clientèle.

Puis viens le mot “hacker” (pirate) : un hacker est une personne qui arrive à ses fins en se servant de techniques peu communes frôlant parfois les limites de la loi et de la déontologie.

 

Les techniques de growth-hacking vont donc utiliser des innovations digitales afin de faire gagner des clients à la société pour laquelle il travaille. Ces growth hackings peuvent être très variés : référencement SEO, utilisation des réseaux sociaux, campagnes publicitaires, emailing, smsing, A/B testing, changement du design du produit, amélioration de l’UI/UX, techniques commerciales, analyse de datas…

 

Quelle est la position du Growth Hacker au sein d’une entreprise ?

Le Growth Hacker utilise des compétences à cheval entre le développement web et le marketing. C’est pourquoi il travaillera généralement seul ou avec une équipe dédiée lorsque les projets seront de grande envergure. Dans ce cas, les équipes en question peuvent être de tous secteurs : développement, rédaction de contenu, création artistique, analyse de data…

La mission du Growth Hacker sera souvent de court terme, mais parfois des entreprises choisissent de travailler avec un Growth Hacker en continu.

 

Quelles sont les compétences et qualités requises pour être Growth Hacker ?

  • connaissances solides de l’environnement et des tendances web
  • programmation informatique afin de mettre en place des “hacks”
  • polyvalence
  • qualités de rédaction et de création graphique (PAO)
  • management de projet et d’équipe
  • connaissance accrue des réseaux sociaux
  • affinités avec les outils de référencement et les réseaux sociaux
  • esprit créatif et fibre artistique
  • sens de l’analyse et esprit critique
  • compétences en référencement (SEO)

 

Quelles sont les missions principales du Growth Hacker ?

Un Growth Hacker a comme objectif général de générer du profit sur un produit / service le plus rapidement possible en effectuant des “tests” via des techniques webmarketing les moins coûteuses possibles.

Pour mener à bien cet objectif, voici une liste de ses missions, pouvant être englobée par l’anagramme anglais AARRR :

  • Acquisition : attirer des clients vers le produit / service
  • Activation : transformer ces clients en utilisateurs
  • Rétention : fidéliser les utilisateurs sur le long terme
  • Referral : activer le bouche-à-oreilles entre les utilisateurs
  • Revenu : croissance financière de l’entreprise

 

Quel est le salaire d’un Growth Hacker ?

Plusieurs données entrent en compte pour définir le salaire d’un Growth Hacker. Tout d’abord ses compétences ainsi que ses années d’expérience.

Ensuite le type et la taille de la société au sein de laquelle il exerce aura un impact significatif. Ses expériences et succès passés auront également un impact sur la négociation de sa rémunération.

 

Un Growth Hacker junior touchera environ 35 000 € brut par an.

Une fois senior, son salaire se situera entre 40 000 € et 50 000 € brut par an.

Parfois certains profils dits “experts” pourront gagner jusqu’à 65 000 € brut annuel.

 

Quelles évolutions possibles pour un Growth Hacker ?

Responsable Acquisition : il est chargé de la coordination des différents canaux d’acquisition (online & offline) permettant à une entreprise de maximiser sa croissance.

Responsable Expérience Client : il a pour objectif d’optimiser l’ergonomie d’un site web de façon à ce que les utilisateurs aient une expérience client la plus agréable possible.

 

Différences entre Growth Hacker et Marketer ?

Tout d’abord, un marketer à les mêmes objectifs de croissance de clientèle qu’un Growth Hacker. De plus, les techniques utilisées sont parfois très proches. Mais la nuance se situe en termes de temps et d’argent.

En effet, le marketer à une enveloppe budgétaire allouée sur une année complète pour mettre en place une stratégie marketing d’acquisition client. Quant au Growth Hacker, il ne dispose que d’un budget très limité et souvent d’un temps d’action réduit. En règle générale, les “hacks” ne seront que de quelques jours, voire quelques semaines seulement.

 

Quelle formation suivre pour devenir Growth Hacker ?

Il n’existe pas de formation à proprement parlé avec le titre final de “Growth Hacker”. L’essentiel pour un futur Growth Hacker est d’acquérir les compétences techniques et marketing relatives à l’univers dans lequel il évoluera par la suite.

Directement après le BAC, il est possible de suivre une formation en 3 ans pour se spécialiser dans le marketing digital, comme par exemple par le biais d’un Bachelor Chargé de Projet Digital.

Après un Bac +3, la meilleure solution est d’intégrer le Mastère Expert Stratégies Digitales (reconnu Bac+5 / Niveau I). Pour les novices, il existe un Mastère 1 en Cycle Intensif. Il s’agit d’une mise à niveau d’1 an en matière de digital. Pour la seconde année, il faudra choisir le Mastère Expert Stratégies Digitales comme précisé plus haut.

En général, ce métier à multiples facettes est assez souvent occupé par des personnes ayant un esprit entrepreneurial. De plus, il devra être autodidacte en continuant à se former au quotidien même une fois en poste, ceci de façon à rester au courant des dernières innovations digitales.

 

Devenir Community Manager après le BAC

Devenir Community Manager à BAC+3

 

Fiche Métier Growth Hacker