Les Titres RNCPde l'ESD

Bachelor Chef de de projet e-business

Le Bachelor – Chef de projet e-business est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) sous le titre RNCP n° 34340 de niveau 6 publié au JO le 16/12/2019.
Le titre RNCP est accessible par la VAE. Il n’est pas accessible par bloc de compétences.

 

Code(s) NSF :

  • 326t : Programmation, mise en place de logiciels

 

Activités visées :

Le concepteur développeur d’applications conçoit et développe des services numériques à destination des utilisateurs en respectant les normes et standards reconnus par la profession et en suivant l’état de l’art de la sécurité informatique à toutes les étapes. La connaissance du métier du client pour lequel il réalise l’application peut être demandée. Il prend en compte les contraintes économiques, en termes de coûts et de délais, les exigences de sécurité propres à son domaine d’intervention. Il peut aussi être amené, à la demande du client, à intégrer les principes liés à la conception responsable de services numériques.
Pour concevoir et développer les interfaces utilisateur de type desktop ou web, il élabore une maquette avec les enchaînements d’écrans, qu’il fait valider à l’utilisateur. Il code les formulaires de saisie et de résultats, ainsi que les états, en programmant de manière sécurisée les événements utilisateur et en accédant aux données stockées dans une base.
Pour concevoir et mettre en œuvre la persistance des données, il analyse un cahier des charges fonctionnel ou une demande utilisateur afin de modéliser et de créer une base de données de type relationnel ou NoSQL (Not only SQL) ou d’adapter une base existante en l’optimisant ou en ajoutant des éléments et en veillant à ne pas introduire de vulnérabilité dans le système d’informations.
Pour concevoir et développer une application multicouche répartie, il analyse la demande en s’appuyant sur une démarche permettant de construire les services numériques en plusieurs couches correspondant aux couches présentation, métier et persistance.
Il s’adapte en continu aux évolutions technologiques et réglementaires de la filière Etudes et développement. Pour assurer cette veille, l’usage de la langue anglaise est souvent requis pour la lecture et la compréhension de documentations techniques ainsi que pour assurer des échanges techniques au moyen de textes courts avec des développeurs distants pouvant être de nationalités différentes.
Il agit avec autonomie et, le cas échéant, avec des responsabilités d’animation et de coordination, Ces projets font suite à des demandes formulées directement par un client, par une maîtrise d’ouvrage ou par l’intermédiaire d’un chef de projet.
Il peut travailler en tant que salarié d’une entreprise, pour un client de la société de services qui l’emploie ou en tant qu’indépendant directement pour un client. Ses activités diffèrent selon la taille et l’organisation du projet.
Pour les projets de petite taille, il peut mener en autonomie la conception et le développement de l’application. Dans le cas de moyens et de grands projets, il travaille soit au sein d’une équipe hiérarchisée sous la responsabilité d’un chef de projet, soit en équipe pluridisciplinaire. Il applique et fait appliquer les normes de qualité de son entreprise ou de son prestataire de services. Il applique les recommandations de sécurité émises par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).
Il fait preuve de capacités relationnelles avec des interlocuteurs tels que la maîtrise d’ouvrage, les utilisateurs, le chef de projet, l’architecte logiciel, les testeurs, le responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) de son entreprise, de son client ou de son hébergeur, les web designers (UI et UX), les experts techniques et les autres développeurs, tout en conciliant des exigences contradictoires.
Assurant sa mission dans des entreprises et des contextes professionnels divers, il est mobile géographiquement et s’adapte aux nouveaux environnements de travail.
Pour faciliter le travail en équipe, il peut être amené à utiliser des outils de travail collaboratif.

 

Compétences attestées :

Le/la titulaire est capable de :

1. Concevoir et développer des composants d’interface utilisateur en intégrant les recommandations de sécurité
Maquetter une application.
Développer une interface utilisateur de type desktop.
Développer des composants d’accès aux données.
Développer la partie front-end d’une interface utilisateur web.
Développer la partie back-end d’une interface utilisateur web.
2. Concevoir et développer la persistance des données en intégrant les recommandations de sécurité
Concevoir une base de données.
Mettre en place une base de données.
Développer des composants dans le langage d’une base de données.
3. Concevoir et développer une application multicouche répartie en intégrant les recommandations de sécurité
Collaborer à la gestion d’un projet informatique et à l’organisation de l’environnement de développement.
Concevoir une application.
Développer des composants métier.
Construire une application organisée en couches.
Développer une application mobile.
Préparer et exécuter les plans de tests d’une application.
Préparer et exécuter le déploiement d’une application.

 

Type d’emplois accessibles :

Concepteur développeur, concepteur d’applications informatiques.
Développeur d’applications, développeur informatique.
Développeur web, développeur back-end.
Développeur d’applications mobiles, développeur web mobile.
Ingénieur d’études et développement.

Quelques indicateurs

  • Taux de réussite : 95% en 1re année, 94% en 2e année, 95% d’obtention du Titre RNCP de niveau 6
  • Taux d’abandon : 3% en 1re année, 3% en 2e année, 1% en 3e année
  • Taux de rupture de contrat : 4% en 3e année
  • Taux de poursuite d’études en Mastère : 44%

TP - Concepteur Développeur d'applications

Le TP – Concepteur développeur d’applications de niveau 6 est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) sous le titre RNCP n° 31678 de niveau 6 publié au JO le 17/04/2018.

 

Code(s) NSF :

  • 326t : Programmation, mise en place de logiciels

 

Activités visées :

Le concepteur développeur d’applications conçoit et développe des services numériques à destination des utilisateurs en respectant les normes et standards reconnus par la profession et en suivant l’état de l’art de la sécurité informatique à toutes les étapes. La connaissance du métier du client pour lequel il réalise l’application peut être demandée. Il prend en compte les contraintes économiques, en termes de coûts et de délais, les exigences de sécurité propres à son domaine d’intervention. Il peut aussi être amené, à la demande du client, à intégrer les principes liés à la conception responsable de services numériques.
Pour concevoir et développer les interfaces utilisateur de type desktop ou web, il élabore une maquette avec les enchaînements d’écrans, qu’il fait valider à l’utilisateur. Il code les formulaires de saisie et de résultats, ainsi que les états, en programmant de manière sécurisée les événements utilisateur et en accédant aux données stockées dans une base.
Pour concevoir et mettre en œuvre la persistance des données, il analyse un cahier des charges fonctionnel ou une demande utilisateur afin de modéliser et de créer une base de données de type relationnel ou NoSQL (Not only SQL) ou d’adapter une base existante en l’optimisant ou en ajoutant des éléments et en veillant à ne pas introduire de vulnérabilité dans le système d’informations.
Pour concevoir et développer une application multicouche répartie, il analyse la demande en s’appuyant sur une démarche permettant de construire les services numériques en plusieurs couches correspondant aux couches présentation, métier et persistance.
Il s’adapte en continu aux évolutions technologiques et réglementaires de la filière Etudes et développement. Pour assurer cette veille, l’usage de la langue anglaise est souvent requis pour la lecture et la compréhension de documentations techniques ainsi que pour assurer des échanges techniques au moyen de textes courts avec des développeurs distants pouvant être de nationalités différentes.
Il agit avec autonomie et, le cas échéant, avec des responsabilités d’animation et de coordination, Ces projets font suite à des demandes formulées directement par un client, par une maîtrise d’ouvrage ou par l’intermédiaire d’un chef de projet.
Il peut travailler en tant que salarié d’une entreprise, pour un client de la société de services qui l’emploie ou en tant qu’indépendant directement pour un client. Ses activités diffèrent selon la taille et l’organisation du projet.
Pour les projets de petite taille, il peut mener en autonomie la conception et le développement de l’application. Dans le cas de moyens et de grands projets, il travaille soit au sein d’une équipe hiérarchisée sous la responsabilité d’un chef de projet, soit en équipe pluridisciplinaire. Il applique et fait appliquer les normes de qualité de son entreprise ou de son prestataire de services. Il applique les recommandations de sécurité émises par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).
Il fait preuve de capacités relationnelles avec des interlocuteurs tels que la maîtrise d’ouvrage, les utilisateurs, le chef de projet, l’architecte logiciel, les testeurs, le responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) de son entreprise, de son client ou de son hébergeur, les web designers (UI et UX), les experts techniques et les autres développeurs, tout en conciliant des exigences contradictoires.
Assurant sa mission dans des entreprises et des contextes professionnels divers, il est mobile géographiquement et s’adapte aux nouveaux environnements de travail.
Pour faciliter le travail en équipe, il peut être amené à utiliser des outils de travail collaboratif.

 

Compétences attestées :

1. Concevoir et développer des composants d’interface utilisateur en intégrant les recommandations de sécurité
Maquetter une application.
Développer une interface utilisateur de type desktop.
Développer des composants d’accès aux données.
Développer la partie front-end d’une interface utilisateur web.
Développer la partie back-end d’une interface utilisateur web.
2. Concevoir et développer la persistance des données en intégrant les recommandations de sécurité
Concevoir une base de données.
Mettre en place une base de données.
Développer des composants dans le langage d’une base de données.
3. Concevoir et développer une application multicouche répartie en intégrant les recommandations de sécurité
Collaborer à la gestion d’un projet informatique et à l’organisation de l’environnement de développement.
Concevoir une application.
Développer des composants métier.
Construire une application organisée en couches.
Développer une application mobile.
Préparer et exécuter les plans de tests d’une application.
Préparer et exécuter le déploiement d’une application.

Type d’emplois accessibles :

Concepteur développeur, concepteur d’applications informatiques.
Développeur d’applications, développeur informatique.
Développeur web, développeur back-end.
Développeur d’applications mobiles, développeur web mobile.
Ingénieur d’études et développement.

 

 Mastère 2 Manager des entreprises de la communication

Le Manager des entreprises de la communication est inscrit au Répertoire National de Certification Professionnelle (RNCP) sous le titre RNCP n° 27509 Manager des entreprises de la communication de niveau 7 enregistré par décision publiée le 21/07/2018.

 

Code(s) NSF :

  • 320 : Spécialites plurivalentes de la communication et de l’information

 

Activités visées :

Le manager des entreprises de communication assure un réel rôle de chef d’entreprise à la tête du département qu’il dirige.
A ce titre, il peut être membre du comité de direction et bénéficier d’un statut d’associé au sein de l’agence dans laquelle il travaille
Il pilote la stratégie de développement du département ou de l’agence qu’il dirige et en est le moteur commercial. Il assume la supervision des activités de tous les départements qu’il supervise et est l’élément fédérateur pour les équipes en interne comme vis-à-vis de l’extérieur.
Véritable « entrepreneur », il est garant de la bonne gestion de son département et de l’atteinte des résultats fixés à son équipe.

Dans tous les cas, il sera le dernier recours, chargé de trouver des solutions aux problèmes de ses clients ou d‘arbitrer les dysfonctionnements internes.
Selon la structure dans laquelle il exerce, son histoire, sa nationalité et sa taille, son poste pourra prendre une appellation différente : chef de groupe, directeur de clientèle, directeur du développement, directeur commercial ou encore directeur associé sont des dénominations fréquentes dans la profession.

 

Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat :

  • L’élaboration du plan stratégique
  • Le développement de business
  • Le partenariat client
  • Le coaching d’équipe
  • La gestion financière
  • La supervision des activités

 

Compétences attestées :

Le (la) titulaire est capable de :

  • En tenant compte du marché, de la concurrence et du positionnement de son agence, élaborer le plan stratégique de développement de celle-ci et définir le volume d’affaires et la profitabilité à atteindre.
  • Développer un plan d’action permettant d’accroître le portefeuille client et la notoriété de l’agence et faire sélectionner celle-ci dans les compétitions les plus intéressantes.
  • En construisant une relation de partenariat avec son client le conseiller sur son plan de communication, la stratégie à adopter afin de lui permettre de s’inscrire dans une dimension prospective pertinente.
  • En prenant en compte les prévisions d’évolution de l’activité, constituer des équipes performantes pour répondre aux besoins de chaque client, définir et leur transmettre une ambition et des valeurs permettant d’atteindre les objectifs de l’agence.
  • En respectant le plan défini et les objectifs, gérer financièrement le budget du département en veillant à la bonne rentrée des revenus et à l’optimisation de l’allocation des ressources.
  • En s’appuyant sur la maîtrise de toute la chaîne de production, depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre et les modalités d’évaluation, superviser le pilotage des différents projets dans leurs dimensions stratégiques, créatives et techniques

 

Secteurs d’activités :

Le Manager des entreprises de la communication agit dans un contexte professionnel relevant des agences de communication de taille variable, globales ou spécialisées, telles que :

  • Agences spécialisée sur un secteur (par exemple la santé, ou le luxe)
  • Agences corporate
  • Agences de relations medias et stratégies d’influence
  • Agences de design
  • Agences web et communication digitale
  • Agences média
    Il peut également être amené à intégrer les services de communication des entreprises, agissant comme une vraie agence de communication interne à moindre frais.

 

Type d’emplois accessibles :

  • Directeur de clientèle
  • Directeur du développement
  • Directeur commercial
  • Directeur associé
  • Manager des entreprises de communication
  • Responsable de communication
  • Directeur de la communication

 

Quelques indicateurs

  • Taux de passage en 2e année de Mastère : 97%
  • Taux de réussite (obtention du Titre RNCP de niveau 7) : 98%
  • Taux d’abandon : 2% en 1re année, 1% en 2e année
  • Taux de rupture de contrat : 2% en 1re année, 1% en 2e année